Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Escapades et découvertes
30 décembre 2020

Œufs brouillés aux morilles et lard fumé

OEUFS_brouilles_aux_MORILLES_et_au_lard

Les œufs sont consommés depuis la nuit des temps, les Phéniciens connaissaient et mangeaient les œufs d'autruche, les Romains consommaient ceux du paon bleu, les Chinois ceux du pigeon, etc. D'ailleurs tous les œufs de n'importe quelle espèce y compris ceux des reptiles, tels que la tortue ou le crocodile, peuvent servir de nourriture.
La consommation des œufs ne démarre réellement qu'à partir de 2500 av. J.-C. lorsque les hommes, pour subvenir à leurs besoins, décident de se lancer dans la domestication et l’élevage des volailles.

Toujours à propos des œufs, et pour le plaisir de sourire par ces temps de Covid ininterrompu, je ne peux résister à cette citation du regretté Pierre Dac : Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des « œufs mollets » !!!

Ingrédients pour 2 personnes :

8 œufs de poule élevée en plein air

1 poignée de morilles séchées à réhydrater

2 cuillères à soupe de l'eau de cuisson des morilles

1 échalote rouge

2 cuillères à soupe de crème fleurette à 30%

100 g de lardons fumés

1 noix de beurre

Fleur de sel et poivre du moulin

Réalisation de la recette :

1.Dans une casserole, faire bouillir de l'eau très légèrement salée, y plonger les morilles séchées pour les réhydrater et laisser infuser à petit bouillon pendant une vingtaine de minutes. Réserver au chaud ;

2.Éplucher et ciseler l'échalote, la faire dorer au beurre, ajouter les lardons puis, après quelques minutes, ajouter 2 cuillères à soupe de l'eau des morilles et laisser réduire ;

3.Casser les œufs entiers dans un saladier sans les battre, les ajouter à l'échalote et aux lardons. Remuer doucement à l’aide d’une cuillère en bois et, dès que les œufs commencent à se coaguler, ajouter les morilles émincées puis la crème. Assaisonner de fleur de sel et poivre du moulin.

Une fois le mélange bien homogène (tout en évitant une surcuisson), il n'y a plus qu'à dresser dans un caquelon en terre bien chaud 

OEUFS_brouilles_aux_MORILLES_et_au_lard_

et à passer à table avec, par exemple, une bonne salade à l'huile de noix !

Pour accompagner ce plat simple mais néanmoins savoureux, j'ai choisi l'excellent « Berligou » du Domaine Poiron-Dabin, situé à Château-Thebaud en Loire-Atlantique. Reportage intégral sur le Domaine Poiron-Dabin à découvrir dans le N°8 de « GOURMANDISES ». 

POIRON_DABIN_BERLIGOU_rouge

Enfin, ne jamais oublier qu'aller à la rencontre aujourd'hui des exemplaires producteurs français, c'est sauvegarder les filières des bons produits de demain.

Consulter aussi toutes les infos du magazine « GOURMANDISES » sur le site :

https://asso-gourmandisesetgourmets.com/ 

CARTE_de_VISITE_GOURMANDISES_web

Publicité
Publicité
Commentaires
Escapades et découvertes
Publicité
Archives
Escapades et découvertes
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 729 358
Pages
Publicité