Restaurant_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19_

L'automne est probablement une saison bénie par les dieux de la gastronomie tant dame Nature est généreuse à cette époque de l'année, d'autant plus si l'on fait escale dans la ville de Beaulieu-sur-Dordogne en Corrèze, idéalement située au carrefour du Limousin, de l'Auvergne et du Quercy. En effet, ce trio de régions produit à foison tout ce dont un gourmet peut rêver. C'est en ces termes que nous devisons tout en franchissant la Dordogne pour pénétrer dans cette ville édifiée depuis des siècles au milieu de coteaux verdoyants. 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_vue_du_sud_ouest_a_gauche_place_du_Champ_de_Mars_

Encore quelques centaines de mètres à parcourir et nous voici arrivés sur la place du Champ de Mars, ombragée par une armée de platanes ; c'est ici que se dresse depuis plus de cent ans l'imposante façade de l'hôtel restaurant « Le Beaulieu », notre destination. 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_vue_du_sud_l_hotel_restaurant_Le_Beaulieu_place_du_Champ_de_Mars

Sur le côté de l'établissement, une spacieuse terrasse d'été remarquablement aménagée a terminé sa saison ; dans le hall, un coin salon avec ses fauteuils profonds en cuir donne une note de « Club Anglais », mais, pour l'heure, c'est vers le restaurant que nous nous dirigeons. Atmosphère feutrée de bon aloi, jeux de lumières apaisants, solides boiseries astucieusement patinées, disposition savante de tables rondes ou carrées, sièges confortables joliment tendus de tissus disparates mais élégants : cette maison respire vraiment le bien-être !

Restaurant_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Un personnel attentif et prévenant vaque efficacement à son office et nous sommes accueillis chaleureusement par la chef de rang, Anne-Sophie Wahidi. Dès que nous sommes installés, cette dernière nous présente le menu qu'elle agrémente de commentaires pertinents et c'est de concert que nous composons notre repas dégustation ; nous lui laissons le choix des vins en toute confiance, étant donné les conseils éclairés dont elle fait preuve dès nos premières interrogations. À notre demande, Anne-Sophie nous présente les deux maestros qui vont œuvrer pour le bonheur de nos papilles, le chef Franck Delestre, Maître-Restaurateur et Charly Boyon le pâtissier, entourés d'une jeune brigade.

Franck, Anne-Sophie et Charly, nos mentors gastronomiques du jour (photo ci-dessous). 

Restaurant_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_Franck_Delestre_chef_de_cuisine_Anne_Qophie_Wahidi_chef_de_rang_Charly_Boyon_patissier

Ici, le chef trouve son inspiration dans les terroirs variés qui l'entourent, avec un regard aussi tourné vers les océans. Il propose une cuisine généreuse et inventive où se mêlent tradition et originalité, élaborée à partir de produits frais et de saison : veau et porc du Limousin, foie gras et magret de canard, agneau du Quercy, champignons de Corrèze mais aussi poissons de mer, langoustines, coquilles Saint-Jacques, etc.

Les festivités culinaires peuvent donc commencer et elles débutent d'ailleurs tout en finesse avec en amuse-bouche de divines queues de langoustines au beurre blanc citronné, surmontées d'un éclat de girolle et accompagnées d'un Vin Paillé blanc de Jean-Louis Roche à Queyssac-les-Vignes(19).

LANGOUSTINES_en_amuse_bouche_au_beurre_citronne_et_girolle_par_Franck_Delestre_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Le ton est donné, nous sommes entre de très bonnes mains et c'est effectivement une symphonie gourmande qui va suivre, avec des accords mets et vin remarquablement réussis grâce aux conseils avisés de Anne-Sophie qui connaît indéniablement la cave de la maison jusque dans les moindres recoins.

Mais jugez plutôt avec ce qui suit, comme :

Une soupe de moules aux pistils de safran. Plat conseillé avec un vin rouge Bergerac Pécharmant : Château Beauportail 2013 (La Trufière à Beauportail – 24100 Bergerac) ou un vin blanc de Pays de la Corrèze : Coteaux du Saillant Vézère Tendre (demi sec) (cépages : Sauvignon blanc, Sauvignon gris et Chardonnay) – Le Saillant à Allassac ;

Soupe_de_MOULES_aux_pistils_de_SAFRAN_par_Franck_Delestre_Le_Beaulieur_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Une salade de Haddock mariné au gingembre et aux citrons verts, décorée de baies d’airelles au vinaigre. Plat conseillé avec un Pinot Gris : Meyer-Krumb (Appellation Grand Cru Mambourg – cuvée Louis- à Sigolsheim 68240);

Salade_de_HADDOCK_marine_au_gingembre_et_au_citron_vert_decoree_de_baies_d_airelles_au_vinaigre_par-Franck_Delestre_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_dordogne_19_

Un filet mignon de veau limousin aux girolles, lardons, chou et châtaignes. Plat conseillé avec un vin rosé de pays de la Corrèze IGP : Coteaux du Saillant-Vézère : Gamade gris 2014 ;

Filet_de_VEAU_limousin_aux_girolles_lardons_puree_et_petits_legumes_chou_chataigne_par_Franck_Delestre_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Un magret de canard et copeaux de foie gras poêlés à la sauce « caline » (aigre-douce). Plat conseillé avec un vin rouge de Corrèze IGP de Branceilles : Mille et Une Pierres bio ;

Magret_de_CANARD_et_FOIE_GRAS_poele_sauce_caline_aigre_douce_girolles_et_endives_braisees_par_Franck_Delestre_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Une verrine aux fruits de la passion et vanille. Dessert conseillé avec un Pinot Gris : Meyer-Krumb (Appellation Grand Cru Mambourg) ;

Verrine_FRUITS_DE_LA_PASSION_vanille_servi_avec_un_Pinot_gris_Meyer_Krumb_grand_cru_Mambourg_par_Charly_Boyon_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Un crémeux marron et poire. Dessert conseillé avec un kir à la châtaigne élaboré à l'aide d'un Coteaux du Saillant Vézère moelleux et une crème de châtaigne ;

Cremeux_marron_POIRE_servi_avec_un_Kir_Chataigne_par_Charly_Boyon_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

Une forêt Noire décorée de perles de chocolat dans son écrin de sucre. Dessert conseillé avec une Sangria à la fraise faite maison.

(Attention, le vin est à consommer avec modération.)

Foret_noire_decoree_de_perles_de_CHOCOLAT_par_Franck_Delestre_Le_Beaulieu_a_Beaulieu_sur_Dordogne_19

À signaler aussi, un opulent plateau de fromages composé de Brie, Fourme d’Ambert, cabécous de Rocamadour, Tome de Brebis et Tome de Salers. Mais nous n'y toucherons pas et nous le remplacerons par une petite promenade digestive particulièrement plaisante dans la ville médiévale et sur les bords de la Dordogne parés de cette belle palette de couleurs que nous offre l'été indien.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_architecture_et_quais_de_la_Dordogne

Alors, gourmets de toutes contrées, retenez bien cette excellente adresse coup de cœur à découvrir et à recommander, tant pour sa cuisine savoureuse que pour son accueil chaleureux. Mais attention, n’oubliez pas de prendre votre temps, car ici, après les plaisirs de la table, ce sont les plaisirs des yeux qui vous attendent avec l’incontournable et très conseillée visite de cette Riviera Limousine aux innombrables attraits. 

 

Reportage de Philippe PLOQUIN et Françoise PEURIOT

Tél. 06 07 19 88 11

 

L'Hôtel restaurant « le Beaulieu »

4 Place du Champ de Mars

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 01 34

http://www.hotelbeaulieudordogne.com

 

découvrir aussi notre reportage entièrement consacré à Beaulieu-sur-Dordogne en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.escapetdecouv.com/archives/2015/10/27/32836632.html

Toutes les photos de nos reportages sont notre propriété exclusive, obligatoirement soumises aux droits d’auteurs et à notre copyright : © F. PEURIOT - P. PLOQUIN

Pour tous renseignements contacter :

L'Office de Tourisme

Place Marbot

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 09 94

http://www.beaulieu-tourisme.com/