BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_vue_de_nuit_chapelle_des_Penitents_restaurant_Les_Flots_Bleus

Stratégiquement située aux confins des régions Limousin, Auvergne et Quercy, ancrée sur un vallon boisé et bordée par les flots limpides de la Dordogne, la charmante cité de Beaulieu-sur-Dordogne en Corrèze s'est développée à partir des XIIe et XIIIe siècles autour de son abbaye bénédictine Saint-Pierre de Beaulieu. À l'origine, Beaulieu était un modeste village de pêcheurs appelé Vellinus ; lorsque le seigneur du pays, Rodolphe de Turenne chevauchant sur ses terres fut émerveillé par la beauté des lieux, il rebaptisa alors la bourgade « Bellus Locus » (Beau Lieu en Latin altéré).

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_plan_d_eau_sur_la_Dordogne_chapelle_des_Penitents_le_port_haut_et_le_quai_Fromentez

Aujourd'hui, cette ville au passé historique considérable mérite véritablement tous les détours tant les richesses de son patrimoine architectural sont attractives, celles de sa gastronomie toujours plébiscitées, sans compter sur un environnement particulièrement protégé propice à toutes les escapades sur terre, dans les airs et sur les eaux de la majestueuse Dordogne qui est le seul fleuve de France à posséder le prestigieux label « Réserve Mondiale de Biosphère » décerné par l'Unesco en 2012.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_panoramique_sur_les_berges_de_la_Dordogne

L'idéal lorsque vous arrivez à Beaulieu-sur-Dordogne c'est de stationner votre véhicule place Marbot, puis de vous rendre à l'Office de Tourisme (anciennement maison du Bessol datant du XVIIe siècle et coiffée d'une enfilade de lucarnes de style Louis XIII) situé sur cette même place où Hélène, Sandrine et Julien se feront un plaisir de vous indiquer précisément tous les nombreux incontournables de la ville.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_rues_Sainte_Catherine_et_Zimbazane_maisons_a_colombages

À partir de là, vous pouvez vous diriger à pied dans le dédale des rues médiévales bordées de maisons à colombages ou en pierre locale percées de fenêtres à meneaux et joliment ornées de mascarons ou autres décors.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_Rue_Sainte_Catherine_sculpture_en_pierre_gabarier

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_rues_Sainte_Catherine_et_du_Prebystere

Ici, plus qu'ailleurs, il faut prendre son temps pour découvrir les caractéristiques de cette Riviera Limousine et flâner en ces lieux est un plaisir de tous les instants pour celles et ceux qui laisseront vagabonder leur regard à satiété.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_eglise_Saint_Pierre_face_est

Des anciennes fortifications percées de trois poternes, il subsiste la Porte Sainte-Catherine à l'Est et celle de la Chapelle à l'Ouest qui conserve toujours l'emplacement de sa herse creusée à même les murailles.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_Portes_Sainte_Catherine_et_de_La_Chapelle

Bien sûr, une halte particulière s'impose à la majestueuse église abbatiale de Saint-Pierre de Beaulieu édifiée au cours des XIIe et XIIIe siècles. C'est la plus grande église du département avec ses 63 mètres de long et sa coupole qui culmine à 23 mètres de hauteur. Outre ses proportions remarquables, labbatiale est aussi célèbre pour son tympan exceptionnel encadrant le portail Sud, illustrant le « retour du christ à la fin des temps ».

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_abbatiale_Saint_Pierre_le_tympan_detail_

Ce véritable chef d’œuvre de l’art roman fut exécuté par les maîtres compagnons sculpteurs de Toulouse, qui illustrèrent également les églises de Moissac, Souillac et Collonges-la-Rouge. La partie voûtée du portail Notre-Dame représente le monde céleste, en dessous s’inscrit le monde terrestre, enfin l’enfer est visible sur le double linteau. Le Christ assis en majesté, entouré d’anges et de ses apôtres, domine les autres personnages avec ses 2 m 10 de hauteur. Tout aussi spectaculaire, il faut pénétrer à l’intérieur de l'édifice pour y admirer le chœur et son chancel en bois sculpté du XVIIe siècle, son transept imposant, sa vaste nef, le chevet doté d'un spectaculaire retable en bois doré du XVIIe siècle consacré à l'Assomption de la Vierge et, dans le transept sud, le retable en bois doré du XVIIe siècle consacré à Saint-Pierre et aux martyres Prime et Félicien.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_eglise_Saint_Pierre_le_transept_sud_retable_en_bois_dore_du_XVIIe_siecle_consacre_a_saint_Pierre_et_aux_martyrs_Prime_et_Felicien

Enfin, vous serez certainement admiratifs devant le trésor exposé dans le transept Nord où trône notamment une prodigieuse vierge à l'enfant de 61 cm de hauteur en argent ciselé du XIIe siècle et un bras reliquaire de Saint-Émilien de 58 cm de haut, 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_eglise_Saint_Pierre_Le_tresor_Vierge_en_argent_du_XIIe_siecle_et_bras_reliquaire_de_saint_Emilien

à noter aussi une sublime châsse de 17 cm de largeur sur 15 cm de hauteur en émail champlevé de Limoges du XIIIe siècle représentant la chevauchée des rois mages. 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_eglise_Saint_Pierre_Le_tresor_chasse_du_XIIIe_siecle_en_email_champleve_sur_une_ame_de_bois

En quittant l'abbatiale par la porte Ouest en bois sculpté, vous déboucherez place de la Bridolle occupée par une statue de la vierge vénérée chaque 15 août par les Bellocois. Dans l'impasse située à gauche, un blason du XIVe siècle en pierre sculptée représente les armoiries de Beaulieu et, enfin, face à l'église se dresse l'imposante « Maison Renaissance ».

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_maison_Renaissance_musee_

Cette demeure impressionne par la profusion des sculptures en pierre qui ornent sa façade et l'intérieur mérite une large visite au cours de laquelle vous pourrez admirer une cheminée monumentale du XVe siècle classée monument historique,

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_maison_Renaissance_musee_cheminee_fin_XVe_siecle_representant_le_jardin_d_Eden

mais aussi treize pièces différentes superbement meublées qui nous racontent l'histoire du pays, mise en scène à l'aide de personnages en cire plus vrais que nature et vêtus de somptueux costumes d'époque (reportage complet sur ce musée à suivre).

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_maison_Renaissance_musee__

Tout en poursuivant la visite de la ville par la très ancienne rue Sainte-Catherine pavée à l'aide de galets de la Dordogne et dominée par une tour Renaissance et la tour Sainte-Catherine, vous franchirez la porte Sainte-Catherine et, à gauche, vous longerez l'emplacement de l'ancienne enceinte médiévale par le boulevard Rodolphe de Turenne pour aboutir à la deuxième porte encore existante, celle de la Chapelle. Par la rue de la Chapelle ou encore celles des pêcheurs et des Gabariers, vous allez vous rapprocher de la mythique rivière où se mire, depuis neuf siècles, l'immuable chapelle des Pénitents surmontée d'un ravissant clocher à peigne percé de cinq baies.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_vue_de_nuit_chapelle_des_Penitents_

Devenu musée, ce monument a malgré tout conservé son retable en bois polychrome du XVIIe siècle, une crosse eucharistique datée de 1700 et ses peintures murales du XVIe siècle. 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_chapelle_des_Penitents_crosse_eucharistique_de_1700_et_retable_en_bois_polychrome_du_XVIIe_siecle

Une exposition permanente présente des statues en bois doré du XVIIe siècle,

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_chapelle_des_Penitents_XIIe_siecle_statue_de_statues_en_bois_polychrome_et_dore_du_XVIIe_siecle

une piéta en pierre polychrome du XVe siècle, divers habits sacerdotaux et nombre de chefs d’œuvre. Cette chapelle accueille également des expositions temporaires installées au-dessus de la nef dans la spectaculaire tribune en bois destinée à l'époque aux seuls Pénitents Bleus.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_chapelle_des_Penitents_XIIe_siecle_la_voute_enbois_de_la_galerie

Juste en face de l'édifice religieux, le regard est attiré par une harmonieuse maison de style quercynois du XVe siècle flanquée d'une galerie en bois et d'un pigeonnier-tourelle. 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_maison_a_galerie_de_style_quercynois_du_XVe_siecle_actuellement_auberge_de_jeunesse_et_chapelle_des_Penitents_du_XIIe_siecle

Classée en 1949, cette belle demeure abrite depuis 1938 une auberge de jeunesse très prisée par nombre de voyageurs et pèlerins. 

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_promenade_en_gabarre_le_courau_Adele_et_Clarisse_sur_la_Dordogne_chapelle_de_Penitents_

Non loin de là, dans un cadre pittoresque, vous pourrez embarquer (de mai à octobre) à bord de la gabare ou courau « Adèle et Clarisse » de Alain Peyrat, dit « Balta », qui se fera un immense plaisir de vous conter l'histoire du fleuve et des gabariers avec sa faconde imagée qui ne manquera pas de vous charmer au fil de l'eau.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_promenade_commentee_sur_la_vie_des_bateliers_en_gabarre_sur_la_Dordogne_

De retour à quai, n'hésitez pas à franchir l'agréable passerelle des Aubarèdes qui conduit à l’île d'Altillac où se blottit un charmant village de vacances parfaitement intégré à l'environnement avec son architecture en bois.

BEAULIEU_SUR_DORDOGNE_passerelle_des_Aubaredes_

De là, vous profiterez de magnifiques vues sur Beaulieu avec ses reflets changeants dans l'onde poissonneuse où croisent la truite fario et le saumon, images enchanteresses à toute heure du jour ou de la nuit.

Bien évidement, après avoir sillonné la ville, ses environs et les rives du fleuve, l'estomac de tout un chacun risque de se manifester, il est alors temps de penser à se restaurer, d'autant qu'ici les succulents produits du terroir sont légion comme le veau du limousin, le fromage de Salers, le porc cul noir, les noix, les fraises (fêtées chaque année à Beaulieu le deuxième dimanche du mois de mai), les châtaignes, les cèpes, l'inimitable vin paillé, fierté de la région, etc. Pour ce faire, Beaulieu-sur-Dordogne possède tous les atouts nécessaires pour complaire à chaque demande et cela va d'ailleurs donner lieu à d'autres reportages à suivre pour lesquels nous avons testé pour vous une chambre et table d'hôtes mémorable « Le château de la Grèze », deux savoureux restaurants gastronomiques « Le Beaulieu » et « Les Flots Bleus », une brasserie sympathique aux plats généreux « Les Voyageurs » et un salon de thé des plus cosy où salé et sucré sont délicieusement au rendez-vous le « Café Douceur ».

En résumé, voici donc une destination incontournable pour de très beaux séjours en ces terres corréziennes jouissant d'un micro climat où s'épanouissent en toute quiétude bananiers, palmiers et autres magnolias. Une contrée ancestrale riche d’une histoire immémoriale, peuplée de gens accueillants, réputée à juste titre pour ses produits du terroir savoureux et parée d'innombrables sites grandioses propices à toutes les formes de tourismes.

Reportage de Philippe PLOQUIN et Françoise PEURIOT

Tél. 06 07 19 88 11

Voir notre banque d'images consacrée à Beaulieu-sur-Dordogne sur :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/index.php?/search/1829

Toutes les photos de nos reportages sont notre propriété exclusive, obligatoirement soumises aux droits d’auteurs et à notre copyright : © F. PEURIOT - P. PLOQUIN

 

Nos adresses coup de cœur pour un séjour réussi à Beaulieu-sur-Dordogne :

 

L'Office de Tourisme

Place Marbot

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 09 94

http://www.beaulieu-tourisme.com/

 

La Maison Renaissance

Place de la Bridolle

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 49 66

http://www.maison-renaissance.com/

 

La gabare « Adèle et Clarisse » (navigue de mai à octobre)

Alain Peyrat

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 06 75 08 71 45

Ou Office de Tourisme : 05 55 91 09 94

 

Le Château de la Grèze (chambres et table d'hôtes)

Anne et Jean-Philippe FRANCE

19120 Brivezac

Tél. 05 55 91 09 68

http://www.chateaudelagreze.com/

 

L'Hôtel restaurant « le Beaulieu »

4 Place du Champ de Mars

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 01 34

http://www.hotelbeaulieudordogne.com

 

L'Hôtel restaurant « les Flots Bleus »

place du Monturu

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 06 21

http://www.hotel-flotsbleus.com

 

La Brasserie « Les Voyageurs »

2 Place du Champ de Mars

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 91 18 34

 

Le Salon de thé « Café Douceur »

34 Rue Général de Gaulle

19120 Beaulieu-sur-Dordogne

Tél. 05 55 28 67 05

 

Le Vin Paillé

Jean MAGE (propriétaire récoltant)

Lieu dit « Chirac »

19120 Brivezac

Tél. 05 55 91 54 52