CAROTTES_rapees_rouge_blanche_violette_

Il y a 9 à 10 000 an, la carotte poussait à l'état sauvage en Afghanistan et c'est en la cultivant dans un climat modéré et dans une terre fertile que cette racine a grossi et s'est adoucit pour devenir une denrée comestible. Puis au fil des siècles et au gré des exploitations humaines, la carotte va conquérir le Moyen-Orient dès le Xe siècle, puis l'Asie, l'Afrique et l'Europe.

Au Moyen Age, la carotte sauvage a une couleur blanchâtre et, comme toutes les « raves », elle n'est pas considéré comme un aliment noble. Cependant, c'est un légume très consommé comme le panais, car peu coûteux.

Au XVe siècle, les Français, les Allemands et les Hollandais commencent à cultiver les carottes et c'est la variété jaune qui connaît alors la faveur populaire grâce à la facilité avec laquelle on la fait croître. Puis, des Hollandais désireux de montrer leur fidélité à la Maison d'Orange, une principauté protestante de France, croisent au XVIe siècle des variétés à chair rouge et à chair blanche et finissent par obtenir une racine d'un bel orange lumineux : c'est la première carotte charnue, dite la « Longue Orange ». Cette nouvelle venue ne tarde pas à supplanter toutes les autres et les sélectionneurs se concentrent exclusivement sur elle pour créer les nombreuses variétés modernes que nous connaissons aujourd'hui.

Au début du XXe siècle, la découverte du carotène et de ses bienfaits par les chercheurs, contribue à populariser la carotte et, aujourd'hui, un légume sur cinq achetés est une carotte.

Alors, voici mon assiette du jour simple, économique et tellement bonne pour la santé : Carottes rappées (rouge, blanche, violette), lardons fumés, œufs durs, piment d'Espelette, filets d'anchois à l'huile de chez Roques, cumin en poudre, fleur de capucine et feuilles comestibles d’œillet réglisse (Tagetes filifolia).

Pour la vinaigrette : oignon rouge émincé, moutarde à l'ancienne, vinaigre au romarin, huile de colza, fleur de sel et poivre du moulin. 

CAROTTES_rapees_rouge_blanche_violette

Enfin, ne jamais oublier qu'aller à la rencontre des exemplaires producteurs français aujourd'hui, c'est sauvegarder les filières des bons produits de demain !

Consulter aussi toutes les infos du magazine « GOURMANDISES » sur le site :

https://asso-gourmandisesetgourmets.com/ 

CARTE_de_VISITE_GOURMANDISES_web