POULE_AU_POT_par_Quentin_Maysou_L_Interprete_a_Pau_64halo

L'histoire a commencé le 13 décembre 1553 lors de la naissance de Henri de Bourbon, fils de Jeanne d'Albret et d'Antoine de Bourbon, futur roi de Navarre sous le nom de Henri III, devenu roi de France sous le nom de Henri IV, avant d'être malheureusement assassiné à Paris le 14 mai 1610. 

Portrait_d_Henri_IV

À sa naissance, Henri aurait été baptisé avec une gousse d'ail frottée sur ses lèvres et quelques gouttes du vin de Jurançon versées sur sa langue afin d’élever le jeune prince à la béarnaise et non mollement à la française comme le souhaitait son grand-père Henri d’Albret, roi de Navarre au XVIe siècle. Grâce à un sens politique aigu, Henri IV dit « Henri le Grand » a su instaurer la paix après trois décennies de guerre civile et, pour ses sujets, il a incarné un modèle idéal de monarque, en étant tout à la fois soucieux des affaires de l'État et amateur des plaisirs.

Quand le 20 décembre 1599, Henri IV reçut le duc de Savoie à Fontainebleau, le roi prompt dans ses réparties répliqua à ce dernier, lors d'un entretien animé : « je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot tous les dimanches...». 

Henry_IV_et_la_poule_au_pot

La légende de la poule au pot était née et, 407 ans plus tard, en 2006 à la mi-décembre, ce plat généreux, traditionnel et historique est devenu un incontournable sur toutes les bonnes tables de la cité paloise et des environs. 

AFFICHES_POULE_AU_POT

En 2019 et durant une semaine autour du 13 décembre, 54 restaurateurs ont participé à l’événement en proposant aux gourmands et gourmets la célèbre poule farcie. Ce sont ainsi quelques 20 000 assiettes qui ont été servies dans toute la ville de Pau et sa région, un savoureux banquet d’anniversaire pour célébrer Henri de Navarre aussi surnommé le « Vert Galant », un sobriquet fort bien mérité pour ce roi intrépide qui proclamait fièrement à qui voulait bien l'entendre : « Je fais la guerre, je fais l’amour et je bâtis ».

Aujourd'hui et fort heureusement à l'instar des halles de Pau, les marchés béarnais regorgent toujours des meilleurs produits de terroir pour concocter la mythique recette, sans compter les conseils prodigués à plaisir par les producteurs locaux pour sa réalisation.

Pour mitonner comme il se doit une excellente poule au pot, il est impératif de disposer d'une belle poule fermière d'une centaine de jours, élevée au grain et en plein air afin d'accuser au moins deux kilos de poids sur la balance. La volaille sera tout d'abord généreusement farcie avec un mélange composé de ses abats, de mie de pain, de morceaux d'une barde de bon jambon et parfois d’œuf. Ensuite, la poule sera cuite avec les légumes du pot au feu, soit : poireaux, carottes, navets, chou vert, céleri en branche, rutabagas, oignons cloutés de clous de girofle, bouquet garni, sel, poivre ou mieux piment béarnais. 

POULE_AU_POT_par_Quentin_Maysou_L_Interprete_a_Pau_64_halo (2)

Après 2 h 30 de cuisson à petit bouillon, on sert traditionnellement ce mets savoureux accompagné de ses légumes, mais aussi de riz, d'une sauce tomate au piment du Béarn et d'une onctueuse sauce blanche composée de beurre, farine, bouillon de poule, jaune d'œuf et crème fraîche. Cette poule au pot est un vrai délice que l'on peut servir invariablement et, selon les goûts, avec un vin blanc ou un vin rouge. Sans oublier le succulent bouillon de poule, qui fut, durant les siècles passés, un reconstituant idéal servi aux malades.

Alors, pour déguster une poule au pot digne de ce nom dans la capitale de la Navarre, si nombre d'adresses sont incontournables, certaines brillent par une réputation intacte depuis des décennies, comme « Chez Olive » ou au « Au Fin Gourmet » :

« Chez Olive », où aujourd’hui c'est toujours la famille Heuga qui est à la manœuvre avec Serge au fourneaux, Didier et Françoise en salle 

PAU_CHEZ_OLIVE_Francoise_Serge_et_Didier_Heuga

dans une maison classée du XIIe siècle, au cœur du quartier historique. 

PAU_CHEZ_OLIVE_exterieur

Cet établissement fut créé en 1947 par leur grand-père Olivier Heuga surnommé Olive dans la résistance et c'est son épouse Yvonne qui a créée sa recette de la poule au pot en 1961. 

PAU_CHEZ_OLIVE_Serge_Heuga_devant_ses_fourneaux

POULE_AU_POT_le_chou_dans_le_bouillon_et_la_sauceblanche_par_Serge_Heuga_CHEZ_OLIVE_a_Pau

Avec une savoureuse cuisine néo-traditionnelle constamment réalisée à l'aide de produits frais et régionaux, ce très convivial restaurant propose une belle carte de vins aux 80 références et, toute l'année, cette savoureuse poule au pot qui fait notamment l'excellente réputation de cette vénérable institution. 

PAU_CHEZ_OLIVE_Serge_Heuga_et_sa_poule_au_pot

« Chez Olive », les plats sont plus que généreux et les tables souvent prises d’assaut ; aussi est-il prudent de réserver, mais la patience vaut le détour car ici la poule au pot n'a pas volé sa réputation, elle est aussi copieuse que délicieuse !

POULE_AU_POT_par_Serge_Heuga_CHEZ_OLIVE_a_Pau_64

POULE_AU_POT_dressee_sur_une_assiette_par_Serge_Heuga_CHEZ_OLIVE_a_Pau

« Au Fin Gourmet », à l'origine café Triep repris par leurs parents Clément et Noémie en 1958, l’établissement est cédé en 1981 à Patrick et Christian qui feront entièrement rénover Le Fin Gourmet en 1997. 

PAU_AU_FIN_GOURMET_salle_de_restaurant

Là encore c'est donc une belle affaire de famille béarnaise qui se perpétue, les Ithurriague

PAU_AU_FIN_GOURMET_famille_Ithurriague_Laurent_Isabelle_Christian_Brigitte_et_Patrick

avec Laurent et sa brigade en cuisine, Patrick l’aîné à la pâtisserie, Isabelle, Christian, Brigitte pour assurer le service dans les salles du restaurant gastronomique « Au Fin Gourmet » et du bistro « Anaïak » (frères en basque). 

CAFE_ANAIAK_Maison_Ithurriague_facade

CAFE_ANAIAK_le_restaurant

Remarquablement bien situé au pied du funiculaire de Pau, le Fin Gourmet jouit d'un décor particulièrement bucolique dans son pavillon belle Époque agréablement ouvert sur l’extérieur, en lisière du Bois-Louis, grâce à d'immenses baies vitrées. Dans un autre esprit, plutôt Art déco, mais tout aussi convivial et chaleureux la brasserie « Anaïak » propose une généreuse cuisine bistronomique aussi traditionnelle qu'inventive avec une carte et des menus savamment renouvelés et faisant appel aux meilleurs producteurs régionaux pour les légumes et les viandes, sans oublier les poissons frais venus directement de Saint-Jean-de-Luz. 

Laurent_Ithurriague_cuisinant_la_poule_au_pot_AU_FIN_GOURMET_a_Pau_

Ici aussi la tradition est immuable et, bien évidemment, la Poule au Pot s'affiche annuellement à la carte mais les frères Ithurriague cultivent la modernité et les poules sont ici désossées, la chair, la farce et les légumes sont minutieusement assemblés dans un boudin qui cuit doucement pendant 2 heures à l’ancienne dans un bouillon de volaille aux légumes. 

POULE_AU_POT_cuisant_dans_son_bouillon_par_Laurent_Ithuriague_AU_FIN_GOURMET_a_Pau_64

POULE_AU_POT_par_Laurent_Ithuriague_AU_FIN_GOURMET_a_Pau_64

Laurent_Ithurriague_et_sa_poule_au_pot_AU_FIN_GOURMET_a_Pau

Cette technique en ballottine permet une cuisson plus homogène, pour un service à l'assiette plus régulier, presque épuré mais toujours aussi copieux avec les légumes, la farce, la sauce suprême, la sauce à la tomate, le bol de bouillon et celui de riz. 

POULE_AU_POT_servie_dans_l_assiette_par_Laurent_Ithuriague_AU_FIN_GOURMET_a_Pau_64

Dans un tout autre style et seulement ouvert depuis l'été 2019, « L'Interprète » de Quentin et Pauline Maysou est une belle adresse coup de cœur en centre-ville de Pau. 

PAU_L_INTERPRETE_salle_du_restaurant

Dans un cadre élégant, soigné et reposant, les becs fin de tous horizons aiment à savourer des produits frais, mis en valeur avec inspiration dans les assiettes de ce jeune chef perpétuellement inventif et amoureux des bons produits. L'excellence de ses mets est due à la précision des cuissons de chaque ingrédient, en passant par la parfaite maîtrise des jus et des sauces, la justesse des assaisonnements, l’originalité des accompagnements et enfin les excellents accords mets et vins grâce à une cave particulièrement bien fournie. 

PAU_L_INTERPRETE_salle_du_restaurant_cave

La cuisine de Quentin Maysou c’est donc bien de l’art culinaire et son esprit perpétuellement créatif lui a permis immédiatement de participer à la semaine de la poule au pot en revisitant la recette de celle-ci à sa manière. 

PAU_L_INTERPRETE_Quentin_Maysou

Dans les cuisines de « L'Interprète », les suprêmes des volailles sont cuits sous vide afin de leur conserver tout leur moelleux, la chair et les abats sont utilisés pour réaliser une farce fine des plus délicieuse. 

PAU_L_INTERPRETE_Quentin_Maysou_en_cuisine

PAU_L_INTERPRETE_chou_farci_en_ballotin

Bouillon_de_POULE_AU_POT_fregola_sarda_et_legumes_d_hiver_toasts-_de_foies_de_volaillle_par_Quentin_Mayzou_L_Interprete_a_Pau_

POULE_AU_POT_le_blanc_poche_la_cuisse_en_farce_aix_chanterelles_legumes_d_hiver_et_son_risotto_vearnais_au_Jurancon_sec_et_tome_de_brebis_de_la_vallee_d_Aspe_et_la_farce_roulee_da,s_une_feuille_de_chou_par_Quentin_Maysou_L_Interprete_a_Pau_

Les légumes cuits al dente sont savoureux à souhait, la sauce blanche subtilement en accord avec l'ensemble des ingrédients, le toast au foie de volaille un régal et le risotto crémeux au fromage de brebis donne à ce mets des saveurs jubilatoires. Enfin, le vin blanc, « L’Inattendu » du Clos du Gravillas en Minervois, judicieusement choisi par Pauline et servi pour l'occasion est venu sublimer le tout.

Pour prolonger un séjour gourmand inoubliable à Pau, rien de tel que de faire halte à la Villa Navarre

PAU_VILLA_NAVARRE_facade

une très imposante demeure du XIX siècle, édifiée entre 1865 et 1870 par Auguste Guillemin et superbement reconvertie en hôtel restaurant de charme au milieu d’un parc de plus de deux hectares, véritable écrin de verdure à deux pas du centre ville et exposé plein Sud avec une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées. L'hôtel Villa Navarre compte d'ailleurs parmi les demeures remarquables du patrimoine local et reste un témoin vivant de l'époque où Pau était une ville anglaise au cœur du Béarn et des Pyrénées Atlantiques. Avec ses 30 chambres spacieuses,

PAU_VILLA_NAVARRE_suite_Beigbeder_les_fenetres

PAU_VILLA_NAVARRE_suite_Beigbeder_le_lit

ses salles à mangers et salons dotés de magnifiques boiseries,

PAU_VILLA_NAVARRE_la_bibliotheque_restaurant

PAU_VILLA_NAVARRE_la_salle_de_banquet_

sa piscine intérieure avec jacuzzi, sauna et hammam, 

PAU_VILLA_NAVARRE_la_piscine_interieure

voici donc un lieu idéal pour le repos de l'âme, du corps et de l'esprit.

Qui plus est, la cuisine du chef étoilé Stéphane Carrade met chaque jour en émoi les papilles de ses convives grâce à ses savoureuses recettes systématiquement servies dans des plats à partager afin d'accentuer l'esprit de convivialité voulu ici par Stéphane. 

PAU_VILLA_NAVARRE_Stephane_Carrade_et_sa_poule_au_pot

Il en va ainsi de la tortillas

Tortillas_aux_piquillos_et_magret_de_CANARD_seche_par_Serge_Carrade_La_Villa_Navarre_a_Pau

du foie gras sauce daube et ses pommes

FOIE_GRAS_poele_aux_zestes_de_citron_vert_pommes_Rubinettes_a_la_Manzana_sauce_daube_par_Stephane_CARRADE-La_Villa_Navarre_a_Pau

des coquilles Saint-Jacques aux ravioles de boudin noir et œufs de poissons

Noix_de_SAINT_JACQUES_poelees_aux_oeufs_de_TRUITE_sauce_coquillages_et_ravioles_au_Boudin_bearnais_par_Stephane_Carrade_La_Villla_Navarre_a_Pau

des lentilles aux lardons, anguilles fumées et petits cèpes du pays,

ANGUILLE_fumee_aux_lentilles_champignons_a_la_grecque_beurre_noisette_note_de_balsamique_par_Stephane_Carrade_La_Villa_Navarre_a_Pau

du délicieux gâteau de crêpes au Grand Marnier,

Gateau_de_CREPERES_au_Grand_Marnier_fruits_confits_choucous_de_noisettes_par_Stephane_Carrade_La_Villa_Navarre_a_Pau

des merveilles au piment d'Espelette pour accompagner le café...

MERVEILLES_au_piment_Malnou_par_Stephane_Carrade_La_Villa_Navarre_a_Pau

Sans oublier, bien évidemment, la poule au pot servie ici en mode pantagruélique 

POULE_AU_POT_par_Stephane_Carrade_La_Villa_Navarre_a_Pau_64_halo

et avec les meilleurs volailles de chez Cyrille Biraben 

Cyril_BIRABEN_portrait (2)

que l'on retrouve immanquablement dans les immenses et très accueillantes halles de la ville de Pau

PAU_La_Halle_vue_generale

Bref, la semaine de la poule au pot à Pau mérite bien tous les superlatifs, les chefs ont du talent, les produits du terroir sont excellents, partout la convivialité est de mise et l'accueil chaleureux des Béarnais n'est pas un vain mot. Il est donc vivement recommandé aux adeptes des plaisirs culinaires de faire halte en décembre dans la capitale de la Navarre où les accords mets et vins autour de la poule au pot raviront sans conteste les palais des fines gueules les plus exigeantes.

Et comme le disait fort bien ce bon vivant qu'était le roi Henri IV : « Bonne cuisine et bon vin, c’est le paradis sur terre » !!!

Philippe Ploquin et Françoise Peuriot pour le magazine « GOURMANDISES » !

Pour tous renseignements :

PAU PYRÉNÉES TOURISME

Place Royale - 64000 Pau

Tél: 05 59 27 27 08

Consulter aussi toutes les infos du magazine « GOURMANDISES » sur le site :

http://www.asso-gourmandisesetgourmets.com/ 

CARTE_de_VISITE_GOURMANDISES_web

OCI_logo_et_medaille_et_BEST_OF_GASTRONOMY_medaille_sur_chemise_ (2)