THIBAUT_POIREprisonniere

Tout débute au printemps dans les années 1930, lorsque des arboriculteurs accrochent des bouteilles dans les poiriers pour y introduirent des bourgeons floraux qui vont s’épanouir et permettre ainsi au fruit de mûrir et grossir à l'intérieur de leur flacon protecteur. La maturation sur l'arbre va alors permettre à chaque poire William enfermée dans sa cage de verre de se développer tout en conservant ses précieux arômes.

poires_en_bouteilles

 la mi-septembre, la poire irrémédiablement emprisonnée dans sa bouteille va être détachée de l’arbre avec précaution puis noyée dans de l’eau de vie. Pour éviter qu’elle ne prenne l'air et reste fraîche le plus longtemps possible, il est conseillé de remplir la bouteille au fur et à mesure de la dégustation afin de tenir la poire constamment immergée dans l'alcool conservateur.

Visiter notre banque d’images sur :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/

Découvrir tout le Tarn-et-Garonne dans le livre « Tarn-et-Garonne Trésors des Terroirs ». 320 pages et 1250 photos :

www.tarn-et-garonne-tresors-des-terroirs.com

Et aussi pour les gastronomes :

www.tresors-gourmands.com

POIRE prisonniere Blog