22 novembre 2014

Le savoureux pruneau d’Agen

Gigot d’agneau en croûte d’herbes et farci aux pruneaux Venu de Chine par la route de la soie, le prunier s'établit dans tout le bassin méditerranéen sous l'impulsion des Grecs et des Romains. Le pruneau est un fruit séché, à haute valeur nutritionnelle, réputé aussi pour ses vertus diététiques et médicales. En Gaule, c'est dans la province Romaine dite la Narbonnaise, qui s'étendait jusqu'aux portes de l'Agenais, que les Romains ont planté plusieurs variétés de prunes, dont la prune de Saint-Antonin dite aussi « prune... [Lire la suite]
Posté par Escapetdecouv à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2014

« LE DICO A ROBERT »

Robert Pico s'amuse avec ses amis mots, les enrichit, nous provoque dans des définitions bien à lui... Garnement de la langue française, il nous invite à un voyage ludique dans sa littérature.  « En forme de clin d'œil à l'esprit surréaliste (c'est mon interprétation), l'auteur nous livre quelques unes de ses propres définitions. Drôles et parfois un peu provocantes, ces dernières nous livrent une vision du monde proche de Raymond Queneau et de son écriture ». BSCNEWS Adverse : Pluie hostile Barachutiste : (n. m.)... [Lire la suite]
Posté par Escapetdecouv à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 novembre 2014

Gigantesque fête de l’Ail à Saint-Clar !

Il semblerait que l’ail soit apparu en Asie centrale il y a plus de 5000 ans et qu’il se soit implanté très rapidement dans toute l’Asie et l’Europe par le biais des tribus nomades et des colporteurs. En France, la culture de l’ail remonte au Moyen Âge et, déjà, les Gaulois en étaient friands. Louis le Pieux, fils de Charlemagne, en ordonna la culture dans les jardins royaux, sur les conseils de son médecin. Avec sa belle couleur blanche nacrée, l'ail de Lomagne est le plus gros de son espèce et il a trouvé chez les agriculteurs de... [Lire la suite]
Posté par Escapetdecouv à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 novembre 2014

Tartare d’aiguillettes de canard et céleri-rave aux saveurs de Xérès truffé

Recette de Guy Pouydebat « Le moulin de Maubec ». • Couper au couteau les aiguillettes en cubes de 5 mm – les mélanger dans un saladier au céleri-rave citronné ; • Ajouter 1 à 2 cuillères à soupe de vinaigre de Xérès – mélanger et laisser « cuire » (mariner) 10 minutes ; • Presser la préparation pour enlever l’excédent de vinaigre et de jus de citron – ajouter 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, le sel, le poivre et une cuillère à soupe de réduction de Xérès truffé ; • Servir avec quelques feuilles... [Lire la suite]
21 novembre 2014

Le « millas », selon le chef étoilé Claude Taffarello !

Le mot « millas », en occitan milhas, (également écrit millasse, milliasse ou millasson) vient de « milh » qui signifie millet et, depuis l’Antiquité, il désignait une bouillie au lait de millet consommée dans le grand Sud-Ouest de la France. Avec l’arrivée du maïs au xvie siècle, les paysans utilisèrent abondamment cette nouvelle céréale pour se nourrir et la fabrication traditionnelle de ce plat était réalisée dans les chaudrons de cuivre ayant servi à la cuisson des confits d’oies et de canards. Le millas est ainsi élaboré... [Lire la suite]
21 novembre 2014

L’homme, témoin de la créativité du vivant

L’homme témoigne de la créativité de vivant de deux manières ; dans sa chair et par sa pensée rationnelle. Son corps est un fleuron de l’évolution biologique, ayant bénéficié d’un cumul d’héritages. De ses anciens ancêtres procaryotes (les bactéries), il a reçu la machinerie chimique animée par les outils protéiques er contrôlée par le programme génétique contenu dans l’ADN, transmissible de cellule à cellule et d’individu à individu. Cette biomolécule constitue le socle héréditaire du patrimoine génétique de chaque être... [Lire la suite]
Posté par Escapetdecouv à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2014

Halte gourmande à Vic-Fezensac !

Établi depuis le IXe siècle le long du cours d'eau l'Osse, la cité de Vic-Fezensac dont le nom a pour origine VIC (vicus) qui signifiait à l’époque « village non défendu par des murs ». Cette charmante localité est dominée par la collégiale Saint-Pierre et la tour du chapitre aux pieds desquelles s’étire la rue Henri-Roujeon, ancienne artère principale de la ville. Au numéro 7 de ce passage, on découvre une accueillante auberge joliment nommée « Au Petit chez soi » où, en 1660, Louis XIV et sa suite, dont Charles... [Lire la suite]
Posté par Escapetdecouv à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2014

8 secondes à Manhattan

Une fiction ébouriffante et déjantée, récit live d’un type qui - en sautant du haut du RCA building de New York, dictaphone accroché à son cou -, dresse en 8 secondes et quelque 100 pages le portrait saisissant d’une génération du vide et du mortel ennui, désinvolte et cynique, véritable désincarnation du « rêve américain ». On pense parfois à Céline et, surtout, à Bret Easton Ellis. Un grand livre : visuel, métaphorique, cinglant. Complètement dingue ! Woody McPherson du « New York Morning News »   « 8 secondes à... [Lire la suite]
Posté par Escapetdecouv à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2014

Homard breton, asperges vertes, salade de fèves et foie gras

Savourer la recette de Cyril Paysserand, « Les Saveurs d’Ingres » à Montauban, avec « asperges vertes en tagliatelles, salade de fèves, bonbon de foie gras en croûte de cheveux d’ange et homard breton, émulsion de bouillon de crustacés ». • La veille : dérouler les cheveux d’ange – les enrouler autour de bâtonnets de foie gras de 3 cm de long sur 1 cm de large – placer au congélateur ; • Le jour du repas : • Couper la tête et les pinces du homard – réserver la tête pour le bouillon – plonger... [Lire la suite]
21 novembre 2014

TOULOUSE LA JOIE DE VIVRE

L'édition du livre « Toulouse la joie de vivre », conçu par Françoise PEURIOT et Philippe PLOQUIN, est l’aboutissement du regard inédit du peintre Paul LEBERGER pour sa ville rose. Du Capitole, son cœur immense, aux berges de la Garonne qu’elle enjambe avec une grâce italienne, il l’a suivie pendant des années pour composer une succession de tableaux (une centaine d’aquarelles et autant de dessins), comme autant de petits poèmes en prose dédiés à celle que l’on aime. Il s’y reflète une joie de vivre dont on ne sait si elle émane du... [Lire la suite]