Echine_de_PORC_choucroute_et_sauce_moutarde_

L'origine de la choucroute remonte à l'époque très lointaine de l'édification de la Muraille de Chine lorsque la nourriture de base des ouvriers se composait de chou.

En effet, la légende raconte que la découverte du chou fermenté s’est faite par hasard durant un hiver particulièrement rigoureux qui avait contraint les ouvriers a abandonner le chantier et leurs vivres sur place pour aller se réfugier dans des contrées moins hostiles. À leur retour, ils découvrirent le « chou aigre » qui avait fermenté sous la neige. Ainsi, ce « chou aigre » aurait épargné de la famine les constructeurs de la Grande Muraille de Chine, avant de voyager dans les sacoches des Mongols et des Tartares partis conquérir les terres d’Europe.

Puis au XVIe siècle, les allemands inventèrent la fermentation au sel et c’est ainsi que la choucroute se répandit en Alsace, région qui donna ses lettres de noblesses à la traditionnelle Choucroute, dérivé de l'Alsacien « Sürkrüt » : littéralement « sür » (aigre) et « Krüt » (herbe).

L’Alsace est aujourd’hui la première région productrice de choux à choucroute avec des choux cultivés dans le Nord de la région et récoltés de juillet à novembre.

Outre son charme gastronomique, la choucroute est aussi excellente pour la santé car riche en vitamine C.

Pour ma recette du jour, j'ai donc fait simple et délectable avec de la choucroute assaisonnée de poivre du moulin, vin blanc sec, baies de genièvres et une pincée de cumin. Ensuite, j'ai préparé la sauce moutarde à l'aide d'un jus de citron jaune, de deux cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne, le tout monté au beurre (environ 80 g), additionné de quelques tours de moulin à poivre et d'estragon. Puis j'ai poêlé les échines de cochon (rosées à cœur) assaisonnées de fleur de sel et piment d'Espelette.

Voilà, tous les ingrédients étaient prêts pour cette recette toute simple et néanmoins savoureuse, il n'y avait plus qu'à dresser à l'assiette et à passer à table. 

Echine_de_PORC_choucroute_et_sauce_moutarde

Pour accompagner ce mets je recommande un vin blanc sec, comme la cuvée « Prélude » (cépages Viognier et Chardonnay) du Domaine de Guillau (82). 

DOMAINE_DE_GUILLAU_blanc_Prelude

Enfin, ne jamais oublier qu'aller à la rencontre des exemplaires producteurs français aujourd'hui, c'est sauvegarder les filières des bons produits de demain !

Consulter aussi toutes les infos du magazine « GOURMANDISES » sur le site :

https://asso-gourmandisesetgourmets.com/ 

CARTE_de_VISITE_GOURMANDISES_web