L_HOSTELLERIE_DU_PARC_aux_Cabannes_81_une_salle_du_restaurant

Maurice Edmond Sailland, dit Curnonsky et surnommé « le prince des gastronomes », écrivait voici un siècle « La bonne cuisine, c’est quand les choses ont le goût de ce qu’elles sont ». Sans aucun doute, il pourrait encore rédiger cette citation aujourd’hui en dégustant la cuisine de Claude IZARD (photo ci-dessous).

L_HOSTELLERIE_DU_PARC_aux_Cabanes_81_le_chef_Claude_Izard

C’est dire si une halte gastronomique s’impose à « L’Hostellerie du Parc » où ce maître cuisinier officie derrière ses fourneaux depuis cinquante ans, dans son village natal « Les Cabannes », classé Village Gourmand dans le département du Tarn.

LES_CABANNES_panneau_du_village_gourmand_183

Claude Izard est aussi un homme engagé, un défenseur infatigable des terroirs et de leurs produits de qualité, un chevalier des temps modernes pourfendeur à juste titre de la malbouffe et de ces erzastes qui devraient être systématiquement bannis de toutes cuisines dignes de ce nom.

Il est d’ailleurs pertinent de rappeler dans ces lignes que Claude Izard est, entre autres, le fondateur et président des « Cuisineries Françaises », une très noble institution dont les membres œuvrent pour le strict respect de la qualité culinaire française, des traditions, des valeurs du patrimoine de nos terroirs, mettent en avant les producteurs locaux et se battent pour la qualité des produits et des métiers qui les font naître. L'Association des Cuisineries Françaises rassemble une centaine de restaurateurs en France, contrôlés annuellement, qui pratiquent par conviction le « 100% fait maison ». À signaler aussi que du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest, vingt villes et villages français bénéficient de l’appellation « Ville ou Village Gourmand ».

Dès que l’on pénètre dans la cuisine de « L’Hostellerie du Parc », tous les sens sont en éveil à la vue des fourneaux. De la plus imposante marmite au plus petit poêlon, les fricassés, les rôtis et les sauces qui dorent ou mijotent céans affoleraient les papilles du plus ascète des chanoines. Pourquoi ne pas imaginer, qu’en d’autres temps, Alexandre Dumas, Anthelme Brillat-Savarin, Antonin Carême et autres fins gourmets auraient probablement eu à cœur de venir s’attabler en pareil lieu pour y faire ripaille et déguster ces quelques succulents mets accompagnés des savoureux vins du Tarn :

Une salade tarnaise aux responchons*, œufs durs et lardons

Conseillé avec un Gaillac rosé : Château Bourguet (60% Braucol, 20% Duras, 20% Syrah)

Salade_tarnaise_traditionnelle_aux_responchons_oeufs_durs_et_lardons_L_Hostellerie_du_Parc_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Une salade de boudin à l’ail frit de Lautrec et aux pommes

Conseillé avec un Gaillac rouge : Domaine de Mazou Tradition

Salade_de_BOUDIN_a_l_ail_frit_de_Lautrec_et_aux_pommes_L_HOSTELLERIE_DU_PARC_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Un cou de canard farci au foie gras à la fondue d’oignons et à l’orange

Conseillé avec un Gaillac rouge : Domaine de Mazou Tradition

Cou_de_canard_farci_au_foie_gras_a_la_fondue_d_oignons_et_a_l_orange_L_Hostellerie_du_Parc_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Une terrine de foie gras aux asperges vertes

Conseillé avec un blanc doux de Gaillac : Château Bourguet 100% Loin de l’œil (cépage typique de la région de Gaillac)

Terrine_de_FOIE_GRAS_aux_asperges_vertes_L_Hostellerie_du_Parc_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Un foie gras cuit au four dans sa coque de jambon de pays, arrosé de Banyuls et vin blanc doux de Gaillac (coup de cœur pour ce plat d’exception)

Conseillé avec un blanc doux de Gaillac : Château Bourguet 100% Loin de l’œil

FOIE_GRAS_cuit_au_four_dans_sa_coque_de_jambon_de_pays_arrose_de_vin_de_Banyuls_et_vin_blanc_doux_de_Gaillac_L_Hostellerie_du_Parc_aux_Cabannes_81

Des œufs brouillés aux responchons

Conseillé avec un blanc sec de Gaillac : Château de Saurs

ou un Gaillac rosé : Château Bourguet (60% Braucol, 20% Duras, 20% Syrah)

OEUFS_brouilles_aux_responchons_L_HOSTELLERIE_DU_PARC_de_Claude_Izard_aux_Cabanes

Une ballottine de lotte à la vinaigrette de responchons et concassée de tomates

Conseillée avec un Gaillac blanc sec : Domaine de Mazou (Sauvignon, Loin de l’Oeil)

Ballotine_de_LOTTE_a_la_vinaigrette_de_responchons_et_concassee_de_tomates_L_Hostellerie_du_Parc_de_Claude_Izar_81

Un lapin au chou (Poêle d’Or 1970)

Conseillé avec un Gaillac rouge : Manoir de l’Emmeillé cuvée Tradition (Braucol, Duras, Syrah) ou un Château Bourguet  AOC Gaillac rouge 2011 (60% Braucol, 20% Duras, 10% Syrah, 10% Cabernet Sauvignon)

LAPIN_au_CHOU_L_HOSTELLERIE_DU_PARC_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Des ris de veau aux morilles (spécialité maison)

Conseillé avec un Gaillac blanc sec : Château La Combelle (« L’Émotion »)

Ris_de_VEAU_aux_MORILLES_L_Hostellerie_du_Parc_aux_Cabannes_81

ou un Gaillac blanc : Domaine Rotier « Renaissance » (70% Loin de l’œil, 30% Sauvignon) ou un Gaillac rouge : Château de Saurs - Réserve Eliezer (Merlot, Braucol, Syrah, Duras)

Un canard Lapeyrade : canard désossé farci au foie gras et truffes noires, accompagné d’une tête de cèpe et d’une poire au vin (Poêle d’Or 1972)

Conseillé avec un AOP Gaillac rouge : Château La Combelle (« Le Secret de la Barrique »)

CANARD_Lapeyrade_canard_desosse_farci_au_FOIE_GRAS_et_TRUFFES_noires_accompagne_d_une_tete_de_cepe_et_d_une_poire_au_vin_L_HOSTELLERIE_DU_PARC_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Un gâteau au chocolat

Conseillé avec un Gaillac : Manoir de l’Emmeillé « Fleur de Mauzac » (100% Mauzac)

Gateau_au_CHOCOLAT_L_Hostellerie_du_Parc_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Une croustade aux poires et crème anglaise

Conseillée avec un Gaillac : Manoir de l’Emmeillé « Fleur de Mauzac » (100% Mauzac)

Croustade_aux_Poire_et_creme_anglaise_L_Hostellerie_du_Parc_de_Claude_Izard_aux_Cabannes_81

Étape gastronomique réputée, l’établissement de Claude Izard est bien une adresse coup de cœur qui mérite incontestablement le détour au fil des saisons.

De plus, blottie au pied de l’exceptionnelle cité médiévale de Cordes sur Ciel, « L’Hostellerie du Parc » et ses douze chambres est aussi un lieu de séjour idéal dans le cadre agréable de cette grande demeure du XIXe siècle, classée « Châteaux demeures de Traditions ».

Philippe PLOQUIN et Françoise PEURIOT

L’Hostellerie du Parc

Claude IZARD

1, promenades de l’Autan

Les Cabannes

81170 Corde sur Ciel

Tél. 05 63 56 02 59

http://www.hostellerie-duparc.com/

Voir toutes les photos de « L’Hostellerie du Parc » sur :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/index.php?/search/1498

Découvrir aussi notre banque d’images gastronomiques sur :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/index.php?/category/435

Toutes les photos de nos reportages sont notre propriété exclusive, obligatoirement soumises aux droits d’auteurs et à notre copyright : © F. PEURIOT - P. PLOQUIN

Découvrir les vins de "Château Bourguet"

VINDRAC_ALAYRAC_Domaine_de_Chateau_Bourguet_bouteilles_au_fond_Cordes_sur_Ciel_202

Les responchons*, prononcés répountchous ou respounjous, est le tamier commun (Dioscorea communis). C’est une plante grimpante de la famille des ignames, qui se trouve au printemps dans les haies et surtout dans les ronces. Sa tige peut atteindre jusqu’à 3 m de longueur et elle s’enroule autour des ronces ou tout autre support qui lui sert alors de tuteurs. Pour la récolter, on coupe l’extrémité de cette liane sur une longueur de 20 cm à 25 cm en dessous de la pointe. Pour consommer les responchons et afin de leur enlever toute leur amertume, il indispensable de les faire cuire préalablement dans de l’eau bouillante salée et vinaigrée. Les recettes à base de responchons sont des spécialités du Tarn, Tarn-et-Garonne et Aveyron.