SAINT_CLAR_Fete_de_lAil_concours_de_tresses_dail_tresse_longue_dail_blanc_2_metres

Il semblerait que l’ail soit apparu en Asie centrale il y a plus de 5000 ans et qu’il se soit implanté très rapidement dans toute l’Asie et l’Europe par le biais des tribus nomades et des colporteurs. En France, la culture de l’ail remonte au Moyen Âge et, déjà, les Gaulois en étaient friands. Louis le Pieux, fils de Charlemagne, en ordonna la culture dans les jardins royaux, sur les conseils de son médecin.

Avec sa belle couleur blanche nacrée, l'ail de Lomagne est le plus gros de son espèce et il a trouvé chez les agriculteurs de la région toute l'attention qu'il mérite à partir du XIIIe siècle.

Depuis cette époque lointaine et grâce au sérieux des agriculteurs répartis sur quelques 200 communes du Gers et du Tarn-et-Garonne, l’ail blanc possède désormais la précieuse appellation IGP (Indication Géographique Protégée).  

Culture, récolte, séchage, pelage, tressage rythment tout au long de l’année le travail des producteurs d’ail du Gers qui se retrouvent avec plaisir à Saint-Clar pour les incontournables rendez-vous du 1er et du 3ème jeudi du mois d’août, jour de marché hebdomadaire.

SAINT_CLAR_Fete_de_lAil_le_Marche_autour_de_la_halle_du_XIIIe_siecle_et_les_tabledressees_pour_la_moulade_thonade

Tout d’abord, pour les « Éstiv’ail » avec, notamment, la dégustation du fameux « Tourin à l’ail » suivi d’un copieux déjeuner gascon servi sous la magnifique halle en bois du XIIIe siècle. Ensuite,  pour le renommé concours d’expositions d’ail blanc et d’ail violet présentés en gerbes, sacs, tresses courtes, tresses longues (2 m) et de créations d’œuvres d’art à l’aide des différentes parties (bulbes, peaux, tiges et caïeux) qui composent cette excellente et salutaire liliacée.

À cette occasion, chaque créateur laisse alors libre cours à son imagination et, ainsi, de la reproduction de « La halle de Saint-Clar » par Simone MARTIN (1erprix artistique de ce 40ème concours de l'ail):

SAINT_CLAR_Fete_de_lAil_40eme_concours_de_maquettes_en_peaux_dail_2014_halle_de_Saint_Clar_par_Simone_Martin_1er_prix_

 en passant par « La Pleureuse » (2ème prix réalisé par Janine JULIAN),

« Le Pont du Gard » (3ème prix réalisé par Gilles CAYREL),

SAINT_CLAR_Fete_de_lAil_40eme_concours_de_maquettes_en_peaux_dail_2014_le_pont_du_Gard_realise_par_Gilles_Cayrel_3eme_prix_

« Le Nichoir » (4ème prix réalisé par Alain JULIAN), la « lampe chat » (5ème prix réalisé par Annie SAHUGUEDE), « L’aquarelle » (6ème prix réalisé par Thierry JULIAN),     toutes les audaces sont permises. À ce propos,  il faut signaler et conseiller vivement la visite de « La Maison de l’Ail » créée en juin 2000 et située à la sortie de la ville. Ici, la famille GAMOT a créé un lieu remarquable qui permet de découvrir toutes les étapes du cycle de l’ail, du semis à la commercialisation. De plus, dans leur ferme typique de la Lomagne, les visiteurs pourront aussi admirer les étonnants et antiques silos à grains gallo-romains qui courent spectaculairement sous les salles d’exposition et de vente des produits de l’exploitation.

Puis, le deuxième et grand temps fort de la journée anime dès le matin la place centrale de cette belle bastide où se prépare la désormais célèbre et pantagruélique « Thonade-Moulade » de Saint-Clar, jumelée avec la ville de Gruissan sur la côte Méditerranéenne.

Ce sont alors 130 bénévoles, de la ville et de tous âges, qui s’affairent énergiquement depuis tôt le matin pour élaborer ce repas événementiel destiné à rassasier 1 300 convives désireux de prendre part à ces agapes hors du commun. Il faut d’ailleurs saluer, comme il se doit, la parfaite qualité de l’organisation pour maîtriser à la perfection la préparation, la cuisson et le service de ces réjouissances qui vont nécessiter 1 500 kg de moules de pleine mer cuites au feu de bois sur des planchas géantes et régulièrement aspergées d’une délicieuse sauce à l’ail, mais dont les organisateurs gardent jalousement le secret de la recette.

Saint_Clar_Fete_de_lail_la_moulade_le_service_des_moules_151

Ensuite, ce sont 350 kg d’excellentes escalopes de thon, préalablement enrobées d’un mélange onctueux composé de moutarde, huile d’olive, ail, sel et poivre, qui vont être grillées à la Gruissanaise sur une enfilade de barbecues surdimensionnés.

Saint_Clar_Fete_de_lail_la_thonade_thon_grille_au_feu_de_bois_169

 

Sans oublier les 2 600 tranches de melons savoureux de Lectoure (2 par personnes soit 450 melons à couper), les 1 300 verres de « Floc de Gascogne », les innombrables pains de Pascal CASTAING (le boulanger de la place), la rafraîchissante salade aux croûtons aillés, le fromage, le dessert, les vins blancs et rouges des Côtes de Gascogne proposés à discrétion et le café pour terminer ce banquet, rythmé en musique par la divertissante fanfare des « Joyeux Baladins Montalbanais ». Depuis plus de 20 ans, ce déjeuner fantastique (qui occupe toute la place, la halle et les couverts) draine ainsi une foule bigarrée, venue de tous horizons et rassemblée en terre gersoise pour participer joyeusement à cette inoubliable manifestation résolument conviviale, festive et gastronomique.

Pour tous renseignements, s’adresser à l’Office de Tourisme de Saint-Clar – Tél. 05 62 66 34 45

« La Maison de l’Ail » - Tél. 05 62 66 40 57

L’entrée est gratuite et accessible aux handicapés.

Découvrez notre banque d'images consacrées au Gers sur :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/index.php?/category/551

Et notre reportage consacré à l’ail de Saint-Clar sur :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/index.php?/category/683