CHAT_MAINE_COON_Tiger_et_Veronique_Abadia

Le Maine Coon est un chat au gabarit impressionnant à l’allure de lynx, un mâle adulte pouvant atteindre les 10 kilos,voire plus dans certains cas. Les « lynx tips », ces touffes de poils qui prolongent ses oreilles, mettent en valeur le look sauvage de ce félin paisible et affectueux, au caractère très doux, qui adore la compagnie et cohabite sans problème avec d’autres animaux. Comme tous les chats de grande taille, le Maine Coon est particulièrement lent à grandir et ce n’est que vers 3 ou 4 ans qu’il atteint sa pleine maturité.

CHAT_MAINE_COON_portrai

Une origine controversée

La première partie de son nom rappelle sa terre d’origine : l’État du Maine, dans le Nord-Est des États-Unis, qui l’a même désigné comme chat officiel de l’État en 1985. Cette race apparaît dès 1860 dans les toutes premières expositions félines américaines.

La deuxième partie de son nom proviendrait d’une légende locale qui aurait imaginé qu’il était issu du croisement entre un chat et un raton laveur (« coon » étant l’abréviation de « racoon » : raton laveur en anglais).

L’incertitude demeure quant à ses origines plus lointaines : en effet plusieurs suppositions sont avancées. Certains prétendent que six chats angoras venus de Perse et de Turquie et appartenant à la reine Marie-Antoinette seraient partis en Amérique avec le général La Fayette. Ils auraient alors fait souche aux États-Unis et seraient les ancêtres du Maine Coon actuel. D’autres suggèrent que les Vikings ont peut-être laissé sur place quelques-uns de leurs fameux grands chats norvégiens, en accostant en Amérique et que ceux-ci auraient alors donné naissance aux Maine Coons.

CHAT_MAINE_COON_chatons

Retour en force après une éclipse passagère

Après des débuts glorieux en 1895, la race connaît un long passage à vide avec l’apparition de félins plus exotiques comme les Siamois ou les Abyssins. Le Maine Coon réapparaît en 1953 et l’année 1960 marque l’avènement des chatteries dites de « refondation ». En 1968, se crée le « Maine Coon Breeders and Fanciers Association » (MCBFA), un club de race qui va beaucoup œuvrer pour sa promotion. Dès 1970, les chatteries fondatrices commencent à privilégier le look sauvage et la longueur du corps, deux tendances qui perdurent encore aujourd’hui.

Les premiers sujets apparaissent en Europe en commençant par l’Allemagne à partir de 1978 et c’est seulement en 1981 que le premier Maine Coon importé d’Allemagne arrive en France. Depuis, la race n’a cessé de progresser et elle a beaucoup évolué tant au niveau du type, du gabarit que des couleurs. Le Maine Coon est ainsi devenu un chat à la mode de plus en plus présent dans les concours félins.

Les « Maine Coons » de  « La Petite Léopoldine »

Véronique Abadia - lagal -  81150 Bernac

Tél. 05 63 53 17 99

Photos extraites de notre photothèque pro :

http://phototheque-peuriot-ploquin.com/piwigo/index.php?/category/26